Bérengère Couillard, secrétaire d'Etat chargée de l'écologie

Bérangère Couillard, Secrétaire d'État chargée de l'écologie, est intervenue au Web'Assises des déchets 2022 par le biais d'une vidéo encapsulée. L'occasion de porter un message volontariste auprès des professionnels du secteur des déchets et de l'économie circulaire. Extraits.

Les Assises des déchets sont un moment d'échanges, de bilan et de prospective. Cette année, nous avons ainsi diffusé pendant le webinaire un discours de Bérangère Couillard, Secrétaire d'État chargée de l'écologie auprès du Ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires. L'occasion de pointer les réussites et les difficultés des politiques publiques et d'appeler à impulser collectivement un changement de paradigme.

"Le modèle "extraire, produire, consommer et jeter" doit devenir l'exception", annonce la Secrétaire d'État. "Importer sans cesse des produits neufs fabriqués à partir d'énergie produite au charbon puis transportés depuis l'autre bout de la planète n'a plus de sens. De même, exporter des déchets qui finissent dans des décharges sauvages à l'étranger est un gâchis autant pour notre planète que pour nos ressources. Nous devons changer tout cela."

Des avancées encore insuffisantes

La France est particulièrement active sur le développement du recyclage et le gouvernement a adopté la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire (AGEC) en 2020, puis la loi climat et résilience en 2021. Il reste cependant encore du chemin à parcourir.

"Pour les seules filières du recyclage, par exemple, nous évitons chaque année en France l'émission de 23 millions de tonnes de CO2, soit quatre fois les émissions de la ville de Paris. Nous pouvons encore faire mieux. L'objectif est de recycler tous les déchets plastiques. Or, nous en recyclons moins d'un tiers aujourd'hui. Il faut qu'on accélère. Je veux être claire avec vous sur l'ambition que je porte. Les produits qui ne sont pas réparables, non réutilisables ou non recyclables n'auront plus leur place en France."

Des investissements historiques pour développer l'économie circulaire

"Le réemploi, le tri et le recyclage des déchets créent dix fois plus d'emplois que leur mise en décharge", souligne Bérangère Couillard. Pour développer ces filières, l'Observatoire du réemploi a été lancé par l'Ademe récemment et de nouveaux dispositifs de soutien financier sont apparus.

"Le Plan de relance a consacré près de 500 millions d'euros d'investissement dans l'économie circulaire. Grâce à lui, nous avons financé 1500 projets depuis 2020. Pour l'avenir, le plan d'action France 2030 prévoit près de 700 millions d'euros pour le recyclage et l'incorporation de matières recyclées."

Vidéo à retrouver en replay sur notre site sous peu

Assises Nationales des Déchets

5 rue Françoise Giroud - CS 16326

44263 NANTES CEDEX 2 - FRANCE

Tél. : 33 (0)2 72 74 79 24

 

 

 

Actu’Assises

* Champs obligatoires
Go to top

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Pour en savoir plus, voir nos mentions légales.

  Pour accepter, cliquez sur OK