Jean-Michel Buf

 

Discours de Jean-Michel Buf

Vice-président délégué à l'économie circulaire au sein de la Région des Pays de la Loire
Maire de Blain
Vice-président des Assises des Déchets

15e Assises des déchets
Ouverture du mercredi 2 octobre à 10h15

 

 

 

Bonjour à toutes et à tous,

C'est réellement un plaisir et aussi un honneur d'être ce matin avec vous pour présenter la Région des Pays de la Loire, pour ce moment fort que symbolisent les 15e Assises des Déchets. Avant de faire mon propos introductif pour le lancement de notre vidéo, je voudrais vous faire profiter d'une actualité très récente, puisque j'étais pendant deux jours à Bordeaux pour le congrès des Régions, et j'animais un atelier qui s'appelle “ l'économie circulaire en région, ça marche ”. Notre atelier devait bénéficier de la visite de madame Brune Poirson, pour la clôture. Malheureusement pour les raisons d'actualité que vous connaissez, à savoir les obsèques du président Jacques Chirac, elle n'a pas pu venir mais elle nous a envoyé une vidéo dans laquelle elle évoque les travaux de la future loi économie circulaire et elle nous indique, je la cite : “ nous accueillons avec une grande satisfaction la volonté de l'association des Régions de France de doter les régions d'une compétence de coordination des politiques publiques d'économie circulaire ”. C'est un message fort. Je pense qu'il sera à nouveau relayé demain matin dans son intervention.

Les Assises nationales des Déchets sont un moment fort sur un dossier vital qui concerne la préservation de notre environnement et sur lequel je crois sincèrement que notre monde est en train de vivre un changement de paradigme, une vraie révolution. Une révolution qui est la convergence d'un point de rupture et d'un point de bascule. Un point de rupture d'abord parce que les énergies fossiles s'épuisent et parallèlement la production de déchets ne fait qu'augmenter. Un point de bascule ensuite avec l'émergence des énergies renouvelables, l'émergence des nouvelles technologies et l'émergence aussi de nouvelles pratiques. Jeremy Rifkin l'explique ainsi dans son ouvrage “ La 3e révolution industrielle ” :  les révolutions économiques ont lieu à l'apparition combinée d'un nouveau système de production et une nouvelle technologie de communication. Cette révolution industrielle va rebattre les cartes forcément et, d'un point de vue économique, le schéma de l'économie linéaire est simple : “ extraire, produire, consommer et jeter ” mais il doit disparaître. Désormais nous allons pouvoir mais surtout devoir produire responsable et consommer responsable. C'est toute l'essence et c'est tout le sens de l'économie circulaire.

Là encore c'est une vraie chance, une vraie opportunité. Selon le rapport Mc Kinsey commandé par la fondation Ellen MacArthur, l'adoption de modèles économie circulaire pourrait générer une économie nette de matière première de l'ordre de 700 milliards de dollars. La gestion des déchets et l'économie circulaire représentent donc de vrais enjeux et, pour nous tous, de formidables opportunités. Prenons le cas de la Région des Pays de la Loire, plus de 400 entreprises travaillent aujourd'hui dans la gestion des déchets, à peu près 7000 salariés pour un chiffre d'affaires global d'environ 1,3 milliard d'euros. S'y ajoutent les chiffres des entreprises qui travaillent au cœur de l'économie circulaire, à peu près 400 entreprises pour 2000 salariés et c'est le début d'une histoire.

Nous avons décidé à la Région des Pays de la Loire de miser sur l'économie circulaire. En ce sens nous avons été les premiers en France à établir un partenariat avec l'Ademe dans le cadre d'un contrat d'objectifs pour une dynamique régionale “ déchets et économie circulaire ”. Il s'agissait d'un engagement très fort qui marquait ainsi notre volonté de prendre le virage de l'économie circulaire et de faire de la  Région des Pays de la Loire un territoire leader en termes de gestion des déchets et de transition écologique. La vidéo de madame Johanna Rolland est aussi un exemple très concret, de cette volonté des territoires de participer à cette transition définitive.

Ce partenariat avec l'Ademe s'est depuis encore renforcé puisque nous avons eu l'opportunité de lancer deux appels à projets économie circulaire et, cette année, au delà de l'Ademe, nous avons aussi contractualisé avec la DREAL afin qu'elle nous accompagne  dans cet appel à projets. Nous avons reçu 125 dossiers de candidatures.

Enfin, nous avons décidé d'accélérer encore la manœuvre avec un nouveau plan d'actions en faveur de l'économie circulaire composé de 26 actions que nous allons, je l'espère, adopter en session du Conseil Régional les 17 et 18 octobre prochains. Vous voyez, nous sommes donc mobilisés en faveur de la gestion des déchets et de l'économie circulaire mais plus globalement, nous sommes mobilisés sur la transition écologique qui est l'une de nos grandes priorités.

L'objectif que nous poursuivons est vraiment d'établir une nouvelle relation : de l'humanité avec la nature. On le sait, la planète n'a pas besoin de nous. Finalement si l'humanité disparaît, la planète s'en remettra très bien. Nous avons donc une nouvelle relation qui doit être basée sur la préservation, c'est le premier des combats. Mais aussi sur l'innovation car la préservation de l'environnement peut devenir une source de richesse et d'attractivité pour nos territoires et en particulier avec la croissance verte. C'est essentiel car grâce à cette nouvelle économie verte l'alliance entre l'humanité et la nature prend tout son sens. La nature n'est plus vue comme un frein au développement mais comme un accélérateur de développement qui doit nous permettre de créer des emplois. On estime que la transition énergétique et la transition écologique pourraient à terme représenter plus d'un million d'emplois créés en France. Cela nous permet, au niveau de chaque région, d'améliorer aussi la qualité de vie  de nos concitoyens et donc renforcer ainsi l'attractivité de chaque région. C'est le sens que nous avons voulu donner à la feuille de route régionale sur la transition écologique, adoptée en mars 2018, qui a marqué cette volonté d'aller encore plus loin en dépassant le stade des mesures sectorielles pour aller vers une mise en mouvement coordonnée de l'ensemble des acteurs. Non pas pour mettre sous cloche nos territoires, bien au contraire, mais pour créer une écologie qui repose sur une nouvelle alliance entre l'humanité et la nature.

C'est le but que nous poursuivons aujourd'hui à la Région et que nous poursuivrons encore dans les années à venir avec l'ensemble des acteurs.

Je vais vous proposer maintenant de regarder la vidéo concernant notre plan régional de prévention et de gestion des déchets ainsi que le plan régional d'actions en faveur de l'économie circulaire.

Je vous souhaite très sincèrement deux belles journées remplies d'échanges et de partages car nous sommes tous responsables mais nous sommes surtout tous acteurs.

Je vous remercie.

Voir la vidéo du discours dans son intégralité

 

Tous les discours

Qui sommes-nous ?

Événement biennal créé en 1991, les Assises nationales des déchets participent à la recherche de solutions concrètes pour la gestion [...]

Lire la suite ->

Venir à l'événement

Ajouter à mon calendrier

Ajouter l'événement à un calendrier Google

Ajouter l'événement à un calendrier Outlook

Ajouter l'événement à un calendrier iCal

Assises Nationales des Déchets

5 rue Françoise Giroud - CS 16326

44263 NANTES CEDEX 2 - FRANCE

contact@assises-dechets.org

Tél. : 33 (0)2 72 74 79 24

 

L'affiche des 15e Assises des déchets

 

 

Actu’Assises

S'abonner

Genre
* Champs obligatoires

Haut de page

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Pour en savoir plus, voir nos mentions légales.

  Pour accepter, cliquez sur OK