Unité de valorisation de Combustibles solides de récupération

Ségolène Royal, ministre de l'Environnement, de l'Énergie et de la Mer, a désigné fin 2016 les trois lauréats de l'Appel à projets Énergie CSR 2016. Lancé en partenariat avec l'Ademe, ce dispositif vise à soutenir la création d’unités de production d’énergie à partir de Combustibles solides de récupération (CSR). Un second appel à projets sera proposé prochainement.

En 2025, la production de Combustibles solides de récupération (CSR) devrait atteindre les 2,5 millions de tonnes. Composés principalement de résidus non recyclables de papier, carton, bois, plastiques et destinés à être valorisés énergétiquement par combustion, ces CSR pourraient être absorbés pour 1 million par l'industrie cimentière et pour 1,5 million par les unités de co-incinération.

Face à ces futurs besoins, l'émergence de nouvelles installations de valorisation de CSR apparaît donc comme indispensable. Le ministère du Développement durable, en partenariat avec l'Ademe, a ainsi lancé en mars 2016 le premier appel à projets "Énergie CSR".

Limiter l'enfouissement

Il était demandé aux candidats mettre en œuvre des installations industrielles de combustion assurant une production énergétique à partir de CSR sans nuire au développement de la prévention et du recyclage de matières, tout en se substituant à des énergies fossiles. L'objectif étant de limiter les quantités de déchets non dangereux enfouis dans des centres de stockage.

Trois lauréats ont finalement été retenus parmi les 14 dossiers déposés : BioSynErgy Breizh, Blue Paper et ILEVA. Ces trois futures unités valoriseront en moyenne 244 000 tonnes de CSR par an, pour une production thermique de 821 280 MWh par an. Sur les 186 millions d'euros investis au total, 34 millions seront financés par l'Ademe. Un second appel à projets sera lancé en 2017.

 

Les trois projets en détail

  • BioSynErgy Breizh, à Carhaix (29) : porté par Suez Grand Ouest, ce projet a pour but la conception et l'installation d'une chaudière de 30 MW permettant d'alimenter en chaleur une future unité de production de lait UHT.

  • Blue Paper, à Strasbourg (67) : piloté par l'entreprise Blue Paper Sas cette opération vise le remplacement de deux chaudières gaz par une unité d'incinération CSR de 18 MW, afin d'alimenter l'usine de production de papier ondulé de la société.

  • ILEVA, à Saint-Pierre (97) : porté par ILEVA, syndicat mixte de traitement des déchets des microrégions sud et ouest de la Réunion, ce projet est le plus important des trois. Il s'agit de construire une centrale de 15 MW électrique au sein d'une plateforme multifilière de traitement des déchets ménagers et des déchets d'activités économique (en cours de validation, ce projet sera soumis aux commissions d'aides de l'Ademe en 2017, précise le communiqué du ministère).

Assises Nationales des Déchets

5 rue Françoise Giroud - CS 16326

44263 NANTES CEDEX 2 - FRANCE

contact@assises-dechets.org

Tél. : 33 (0)2 72 74 79 24

J - 13
Le compte à rebours a commencé : les 15e Assises des déchets se dérouleront les 2 et 3 octobre 2019.

 

L'affiche des 15e Assises des déchets

 

 

Actu’Assises

S'abonner

Genre
* Champs obligatoires

 

 EXPOSANTS

RÉSERVEZ UN STAND

Haut de page

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Pour en savoir plus, voir nos mentions légales.

  Pour accepter, cliquez sur OK