Projet européen FISSAC

Lancé en 2015 à l’échelle européenne, le projet FISSAC commence à atteindre des résultats intéressants. Son objectif est de mobiliser le secteur de la construction, et donc de la démolition, afin d’engager ses acteurs à coopérer pour innover pour réduire durablement le recours aux matières premières vierges. Point d’étape, par le réseau international de villes et de régions ACR+.

FISSAC est un projet financé par l’Union européenne qui a démarré en septembre 2015 dans le cadre du programme de recherche et d’innovation Horizon 2020. Promouvoir la symbiose industrielle pour un secteur durable à forte intensité de ressources tout au long de la chaîne de valeur de la construction (Fostering Industrial Symbiosis for a Sustainable Resource Intensive Industry across the extended Construction Value Chain), c’est ce que l’acronyme FISSAC signifie. L’économie circulaire, la durabilité et la symbiose industrielle sont clairement au cœur du projet.

26 partenaires dans 9 pays

FISSAC

FISSAC regroupe 26 partenaires de 9 pays : ils représentent tous des acteurs essentiels dans la chaîne de valeur et d’innovation de la construction et de la démolition, y compris les grands entrepreneurs et les grandes entreprises de la construction, les PME actives dans le secteur de la durabilité, les centres de recherche, les pouvoirs publics et les industries à forte intensité énergétique.

Le mot « innovation » est essentiel : le projet vise à développer une toute nouvelle méthodologie et une plate-forme de réseau pour renforcer la symbiose industrielle (SI) dans le secteur. La symbiose industrielle est une forme de courtage visant à rassembler les entreprises dans des collaborations innovantes, à la recherche de moyens d’utiliser les déchets d’une matière première pour une autre. Une coopération, locale ou plus large, en matière de symbiose industrielle peut réduire le besoin de matières premières vierges et d’élimination des déchets, fermant ainsi la boucle des matériaux : une caractéristique fondamentale de l’économie circulaire et un moteur de la croissance verte et des solutions éco-innovantes. Il peut également réduire les émissions et la consommation d’énergie et créer de nouvelles sources de revenus, permettant une dynamique systémique gagnant-gagnant.

Quelques exemples encourageants venant d’Europe, comme le parc industriel de Kalundborg au Danemark, ouvrent la voie, mais de nombreuses difficultés persistent, notamment dans la recherche d’informations sur les sous-produits disponibles souvent considérés simplement comme des déchets. Combler cette lacune est exactement l’objectif de la plate-forme FISSAC. 

La plate-forme FISSAC Symbiose

Le logiciel de la plate-forme de symbiose FISSAC, l’un des principaux résultats du projet, constitue l’outil ultime et la méthodologie d’aide à la décision permettant de planifier, d’évaluer et, au final, de mettre en œuvre des synergies et des symbioses industrielles.

Dans le but de favoriser la transition vers un vaste cadre éco-industriel, la plate-forme FISSAC adopte une double approche méthodologique de grande portée :

  • approche fondée sur le cycle de vie pour l’analyse des flux de matières et la mise en grappes industrielles, facilitant les processus d’analyse du cycle de vie, les coûts du cycle de vie et la quantification des avantages et impacts économiques et environnementaux ;
  • approche basée sur les systèmes d’informations géographiques (SIG) pour fournir des informations spatiales sur la disponibilité des déchets, les flux de matières et renforcer l’impact de la symbiose industrielle (SI) grâce à des outils facilitant la mise en réseau.

En outre, le logiciel intègre également dans ses capacités des fonctionnalités d’analyse de réseau, afin de mieux définir le rôle et les acteurs au sein d’un réseau informatique donné. De plus, un référentiel de connaissances viendra compléter les fonctionnalités de la plate-forme en fournissant aux parties prenantes un service web dynamique de géo-base de données proposant toutes les informations essentielles sur un territoire donné.

Enfin, la plate-forme comprendra également une fonction essentielle, le marché : un marché virtuel des sous-produits et des « déchets ».

En bref, la plate-forme FISSAC sera le moyen d’établir des réseaux informatiques, de réaliser une évaluation complexe du cycle de vie et des flux de matériaux, en plus d’offrir tous les outils nécessaires aux analyses coûts-avantages et d’impact. Il aidera les industries à identifier et à caractériser les opportunités en matière de SI, facilitera la collecte de données et facilitera la concrétisation de la SI.

Les « laboratoires vivants » FISSAC

Le projet FISSAC vise à développer une méthodologie innovante et complète pour la symbiose industrielle. Le modèle reposera sur trois principaux piliers de durabilité : environnemental, avec l’approche du cycle de vie — économique — social, en tenant compte de l’engagement des parties prenantes et de son impact général sur la société.

Laboratoires vivants de Barcelone (février 2018)Laboratoires vivants de Barcelone (février 2018)

Afin de développer un tel cadre complexe, 9 laboratoires vivants régionaux ont été créés dans le cadre du projet FISSAC. Un laboratoire vivant fonctionne dans un contexte réel avec une approche centrée sur l’utilisateur. La portée, les buts, les objectifs, la durée, l’implication des acteurs, le degré de participation et les limites d’un laboratoire vivant sont définis par tous les participants. Un laboratoire vivant pourrait ainsi être installé dans une rue, dans une maison, au sein d’une organisation, ou à l’échelle de toute une ville ou d’une industrie, selon le projet.

Dans le cas de FISSAC, les dirigeants de 9 laboratoires vivants ont mobilisé des acteurs de la chaîne de valeur de l’industrie de la construction pour identifier les défis appropriés liés à la symbiose industrielle dans leurs régions. Au cours de réunions conçues à dessein, leurs connaissances et leur expérience en matière de collaboration ont été utilisées pour comprendre comment relever ces défis.

En d’autres termes, il s’agit d’un processus local d’innovation co-créé pour permettre la symbiose industrielle régionale. Depuis septembre 2015, de nombreux laboratoires vivants ont été mis en place dans chacun des 9 pays des partenaires du projet, contribuant ainsi au renforcement des capacités, à la mise en place de réseaux locaux et à l’apprentissage sur le terrain.

FISSAC Produits innovants : études pilotes et études de cas

Pas seulement méthodologie, ni seulement logiciel : FISSAC est aussi une innovation matérielle. Les partenaires FISSAC travaillent au développement des produits suivants :

  • béton écologique et béton vert (ciment mélangé)
  • carreaux de céramique innovants ;
  • composites plastiques caoutchouc-bois.

Les nouveaux produits ont été fabriqués à partir de matières premières secondaires à l’échelle préindustrielle (TRL 6) et leurs propriétés techniques ont été évaluées conformément aux normes et réglementations en matière d’environnement et documents techniques préalablement établis pour leur validation.

Ces produits (déjà validés à l’échelle du laboratoire) sont actuellement testés en Europe et en Turquie par le biais de projets pilotes et de démonstrations à l’échelle réelle mises en place par les partenaires du projet FISSAC.

Le projet FISSAC se rapproche lentement de sa ligne d’arrivée : en février 2020, il se terminera. Mais nous n’en sommes en fait qu’au début de la dynamique : la plate-forme sera alors officiellement lancée, la méthodologie FISSAC obtiendra toute sa légitimité pour s’installer durablement dans le domaine de la symbiose industrielle.

 

Auteur : Luigi Gioja (ACR+) ; traduction : Clémence Pricken (ACR+) ; supervision : Paolo Marengo (ACR+)


Pour en savoir plus sur FISSAC, le projet, ses initiatives, ses produits et ses résultats, visitez son site internet. Un bulletin d’information vous tiendra également au courant des derniers développements. Nous attendons également avec intérêt la conférence finale qui se tiendra à Bruxelles en décembre 2019 (date à confirmer) : une occasion unique de rassembler tous les partenaires, parties prenantes et experts, et d’entendre parler de la symbiose industrielle.

ACR+ est un réseau international de villes et de régions partageant le but de promouvoir une gestion durable des ressources et d’accélérer la transition vers une économie circulaire sur leurs territoires et au-delà. En savoir plus : www.acrplus.org

Assises Nationales des Déchets

5 rue Françoise Giroud - CS 16326

44263 NANTES CEDEX 2 - FRANCE

contact@assises-dechets.org

Tél. : 33 (0)2 72 74 79 24

J - 44
Le compte à rebours a commencé : les 15e Assises des déchets se dérouleront les 2 et 3 octobre 2019.

 

L'affiche des 15e Assises des déchets

 

 

Actu’Assises

S'abonner

Genre
* Champs obligatoires

 

 EXPOSANTS

RÉSERVEZ UN STAND

Haut de page

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Pour en savoir plus, voir nos mentions légales.

  Pour accepter, cliquez sur OK