L’Europe recycle seulement 25 % de ses déchets ménagers ! Ainsi, des métaux comme le lithium ou l’aluminium sont loin de bénéficier de solutions performantes de recyclage. C’est ce que démontre le rapport que publient ce printemps Les Amis de la Terre Europe, sous le titre de « Less is more ».

Logo des Amis de la Terre.Selon l’ONG, 60 % des déchets municipaux ne sont pas recyclés en Europe, et donc incinérés ou mis en décharge. Un constat qui ne conforte ni l’engagement européen de réaliser une « société du recyclage », ni la Directive-Cadre qui appelle à recycler au moins 50 % des déchets ménagers d’ici 2020. La Bulgarie, pays du tout décharge, est le plus mauvais élève de la classe européenne, suivie de très près par la Roumanie, tandis que l’Allemagne est le champion du recyclage (45 %). Au global, les États-Membres de l’Union font pourtant mieux que les pays européens hors UE, sachant que des aspirants à l’adhésion comme la Turquie et la Croatie ne tireraient pas les performances à la hausse, choisissant la mise en décharge pour respectivement 99 % et 96 % de leurs déchets ménagers.

Pour Les Amis de la Terre Europe, il y a urgence à agir plus efficacement, malgré la volonté affirmée par la Commission européenne de réduire la surconsommation et le gaspillage. « La feuille de route manque de solutions robustes et fiables axées sur la réduction de la consommation, notamment par des politiques de l’énergie, du commerce et des investissements durables qui permettraient de réduire l’impact global de l’Europe sur l’environnement mondial », assure l’ONG.

Les mauvais exemples de l’aluminium et du lithium

L’ étude porte plus précisément sur les conséquences environnementales et sociales de trois matières premières très utilisées - le lithium, l’aluminium et le coton - sachant que l’Europe est la première région importatrice de ressources naturelles par habitant. Les Amis de la Terre en appellent ainsi à une meilleure gestion des déchets afin de réduire le prélèvement des ressources et ses impacts environnementaux et sociaux. Pour l’aluminium d’emballage par exemple : en France, seulement 57% est recyclé alors que ce métal est intégralement recyclable. En cause, la fameuse « canette » qui est majoritairement consommée hors domicile... où s’est organisé le recyclage. Du coup, 43 % des canettes ne sont pas recyclées, alors que des solutions existent. En Allemagne où une « consigne recyclage » est en place, le taux de recyclage atteint 96 % !

Autre (mauvais) exemple : le lithium, qu’on trouve notamment dans les batteries de multiples appareils électriques. Son niveau de recyclage est très faible. Seul 5 % des batteries au lithium-ion commercialisées sur le marché européen sont collectées. Ce métal est donc en grande partie mis en décharge ou incinéré... contraignant l’Europe à rester dépendante des pays producteurs, où les conditions d’extraction sont souvent très discutables, avec des pratiques lourdes de conséquences écologiques et sociales.

Pour les Amis de la Terre Europe, il y a urgence à hausser le rythme de la prévention des déchets et du recyclage. « Il faut changer fondamentalement les politiques de l’Union, analyse Camille Lecomte, chargée de campagne. Mettre fin au gaspillage et réduire les déchets contribuerait à réduire les émissions de carbone mais aussi à créer des emplois en Europe et à réduire la dépendance aux importations de matières premières. »

 

Site internet des Amis de la terre : www.amisdelaterre.org

Mots clés :

Assises Nationales des Déchets

5 rue Françoise Giroud - CS 16326

44263 NANTES CEDEX 2 - FRANCE

contact@assises-dechets.org

Tél. : 33 (0)2 72 74 79 24

 

L'affiche des 16e Assises des déchets

 

 

Actu’Assises

* Champs obligatoires
Haut de page

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Pour en savoir plus, voir nos mentions légales.

  Pour accepter, cliquez sur OK